La céramique sigillée est une vaisselle de luxe et de destinée à être montrée sur la table. Elle est très reconnaissable par son vernis rouge, à pâte fine, cuite en atmosphère oxydante. Elle est formée dans des moules aux décors riches et variés apparaissant en relief sur la panse et/ou les bords de la poterie. Son nom de « sigillée » vient de l’habitude qu’avaient adopté les potiers de déposer une estampille dans un cartouche identifier le potier, comme un sceau ou « sigillum ».

——

Coupe sigillée – fouilles : secteur I, esp. 34 / n°inventaire 10704-558/20/003

Datation : époque romaine / Matière : terre cuite – sigillée

Dimensions : diamètre : 17,2 cm. / poids : ind.

Etat de conservation : archéologiquement complet / en 11 morceaux

Description : grande coupe de type Drag. 32, sans estampille, trouvée dans le comblement de la cave.

Coupelle sigillée – fouilles : secteur I, esp. 35 / n°inventaire 10148/20/001

Datation : époque romaine / Matière : terre cuite – sigillée

Dimensions : diamètre : ind. / poids : ind.

Etat de conservation : archéologiquement complet / bord ébréché ou manquant

Description : petite coupe de type Drag. 40 dont il manque un morceau de bord, sans estampille.

Mortier sigillée – fouilles : secteur I, esp. 34 / n°inventaire 10538-522/20/001

Datation : époque romaine 150 – 250 ap. JC / Matière : terre cuite – sigillée

Dimensions : diamètre (estimé) 20,7 cm / poids : ind.

Etat de conservation : en 11 morceaux : le fond est complet, fragments de panse et fragments de bords

Description : mortier de type Drag. 45, sans estampille. Le mortier est composé d’une panse carénée dont la surface intérieure granuleuse sert de râpe interne. Le bord est formé d’un haut bandeau droit. Le mufle de tête de lion a été moulé à part et appliqué à la barbotine sur le bandeau externe. Percé, il sert de déversoir au récipient. La tête de lion est un relief d’applique collé sur le bandeau, qui sert de bec verseur.

Mortier sigillée – fouilles : secteur I, esp. 34 / n°inventaire 10538-525-526/20/001 (dessins) + un morceau hors fouilles (photo)

Datation : époque romaine 150 – 250 ap. JC / Matière : terre cuite – sigillée

Dimensions : diamètre : environ (estimé) 30 cm. / poids : ind.

Etat de conservation : en 8 morceaux, au moins deux exemplaires différents (fragments de bords)

Description : mortiers de type Drag. 43. Le morceau photographié présente le bec verseur du mortier. Les morceaux trouvés en fouille a des scènes de chasse.

Bol sigillé – fouilles : secteur 2, esp. 3 / n°inventaire 20147-3/20/001

Datation : époque romaine 150 – 250 ap. JC / Matière : terre cuite – sigillée

Dimensions : diamètre (estimé) 24,8 cm / poids : ind.

Etat de conservation : en 7 morceaux de panse et bord, le fond et manquant.

Description : bol de type Drag. 37. Ce bol est décoré d’une ligne d’oves surmontant un motif identique répété sur tout le pourtour de la panse : un animal (cheval ? lion ?) encadré de chaque côté d’une couronne perlée, chaque scène étant séparée par un cordon vertical formé de chevrons et d’une ligne de perles.

Bol de type Drag 37 provenant de Bulgnéville (DAO F. Bergantz, INRAP)

Fonds sigillé – hors-fouilles / n°inventaire HS-2021-04/20/001

Datation : époque romaine / Matière : terre cuite – sigillée

Dimensions : diamètre (du pied) : 5,6 cm / poids : ind.

Etat de conservation : médiocre, le vernis a disparu

Description : fonds d’une coupe sigillée portant une estampille illisible dans un cartouche.